Créer un nouveau blog :

A propos de ce blog

Nom du blog :
philippepoppe
Description du blog :
Equitation- Elevage de chevaux de sport Institutions
Catégorie :
Blog Sports
Date de création :
25.07.2007
Dernière mise à jour :
17.07.2011

RSS

Rubriques

>> Toutes les rubriques <<
· POULAINS ET POULINIERES (1)

Navigation

Accueil
Gérer mon blog
Créer un blog
Livre d'or philippepoppe
Contactez-moi !
Faites passer mon Blog !

Articles les plus lus

· CAVALIER PROFESSIONNEL
· COMMENT BIEN ACHETER UN CHEVAL DE CSO
· LE SELLE FRANCAIS EN DEPOT DE BILAN
· ETALONS : DES IDEES POUR 2008
· SECURITE DU CONCOURS COMPLET AUX USA
· LE VRAI COUT DES SAILLIES
· LE MARCHE DU CHEVAL FRANCAIS AUX USA
· CHAMPIONNAT DE HOLLANDE DES JEUNES CHEVAUX A ERMELO
· ISO 140 : UN NOUVEAU CRITERE D'EVALUATION POUR LES ETALONS
· L'HISTOIRE FRANCAISE DE COR DE LA BRYERE

Statistiques 37 articles


Thèmes

background cheval 2010 chevaux

Derniers commentaires

bonjour j'ai 12 ans et demi (et 2 mois) et je rêve de devenir cavalière professionnell e plus exactement pour
Par HENRY, le 15.12.2012

bonjour, j'ai 14 ans, je fais de l’équitatio n que depuis 1 an mais je suis décidée a travaillée avec les chev
Par franceschini, le 11.12.2012

bonjour, j'ai 11 ans et je voudrais faire cavalière professionnell e et je ne trouve pas d'école specialisé da
Par Célia, le 06.05.2012

c'est étrange! je connais très bien ton élevage car je crois que j'y ai participé! e n effet,j'ai très bien
Par sauzeau, le 05.05.2012

pour lenaic tu as eus beaucoup de chance pendant un an pourquoi pas retourner monter chez eux si ils sont pas
Par Anonyme, le 19.02.2012

Voir plus

RSS
Recherche

CAVALIER PROFESSIONNEL

CAVALIER PROFESSIONNEL

Publié le 11/08/2007 à 12:00 par philippepoppe


LA QUESTION

Mon cher Camarade

Ma fille âgée de 14 ans vient de nous annoncer qu’elle souhaitait devenir cavalière professionnelle ou enseignante d’équitation. Elle monte à poney depuis l’âge de10 ans et elle sort régulièrement en compétition ; elle a même été qualifiée plusieurs fois pour le championnat de France de LAMOTTE- BEUVRON avec un poney de son club. Qu’en penses- tu ? Cette idée nous inquiète beaucoup, sa mère et moi et nous ne savons pas s’il faut l’encourager dans cette voie et dans l’affirmative comment l’orienter vers la meilleure formation »

UNE REPONSE

Chers amis

Je vous réponds tout de suite car j’imagine la perplexité dans laquelle peut se trouver une famille peu introduite dans le milieu de l’équitation à l’annonce d’une telle nouvelle.

Le métier de cavalière professionnelle ne peut s’exercer ,en France, et à de rares exceptions près , que dans la discipline du CSO, au sein de laquelle il est économiquement viable pour des cavaliers qui doivent vivre de leur travail à temps complet sans compter sur la fortune de leurs parents.
Malheureusement il n’existe aucune formation structurée et performante en France pour devenir cavalier professionnel de CSO, à l’égal de ce qui existe dans les autres sports , tennis et football par exemple. Cette carence résulte du coût d’une formation complète, qui peut demander 6 années à partir d’une pratique de loisir, et dans les moyens considérables à mettre en place notamment au niveau de la cavalerie ( environ 30000 euros pour un bon maître d’école sur des parcours à 1.30 mt). Un tel cheval, nécessaire à l’acquisition précoce de sensations très fines et complexes, est introuvable dans les organismes de formation existants, qu’il s’agisse de l’Ecole Nationale d’Equitation, des sections sport-études, des lycées agricoles ou des maisons familiales et rurales. Ces chevaux n’ existent que chez des marchands, éleveurs, ou cavaliers de haut niveau.
Hors , la législation du travail, la FFE et le Ministère de la Jeunesse et des Sports ne reconnaissent aucun statut de formateur à ces professionnels sans les contraindre à passer des brevets d’état fastidieux et inutiles ou leur imposer un coûteux statut de maître d’apprentissage auquel ils se refusent.

La seule solution pour des jeunes ne sortant pas du « sérail » qui souhaitent devenir cavaliers professionnels est d’apprendre dans un premier temps à bien lire, bien écrire, bien parler l’anglais, et surtout bien compter.
Sur le plan équestre, si toutes les expériences et toutes les pratiques sont à recommander avant 12 ans le passage à cheval dès l’âge de 12- 13 ans est impératif pour apprendre au plus tôt à gérer des forces et des amplitudes qu’on retrouve rarement chez les poneys. A cet âge les pratiques de loisir doivent céder progressivement le pas à l’apprentissage quotidien du dressage et du hunter, disciplines qui constituent le socle principal de formation dans les pays les plus performants du monde ( Pays Bas, Allemagne, USA) ; dont la France ne fait malheureusement plus partie pour le moment.
En alternance avec des études, qui peuvent être menées sous forme de cours par correspondance, et des séjours en immersion totale dans un pays étranger pour apprendre l’anglais; le futur professionnel du CSO doit pouvoir, vers l’âge de 16 ans, enchaîner facilement un parcours de 1.35mt en compétition et obtenir régulièrement des notes de 90/100 en hunter « équitation ». Il doit également être capable de mettre un jeune cheval normalement conformé sur la main aux 3 allures, de l’ incurver, de raccourcir ses foulées au galop en gardant l’impulsion , de les développer en gardant l’équilibre , et demander un changement de pied .
Ces savoir- faire sont disponibles en club à condition d’y solliciter des cours particuliers sur des chevaux dressés et performants ; ou chez un cavalier professionnel sous réserve d’y avoir un cheval au travail ; mais c’est plus cher : 400 à 500 euros par mois hors frais de concours, de maréchal et de vétérinaire. Les reprises collectives avec du « tout venant » et les pratiques non encadrées ne servent à rien dans un contexte de formation professionnelle.
A 16 ans le cavalier confirmé peut rentrer à temps complet dans une écurie de concours hippique pour y monter le maximum de chevaux tout en restant encadré. Si certaines écuries françaises comme B. ROCUET, B. BROUCQSAULT, E. NAVET, A. HINARD, sont réputées pour la qualité de leur formation et de leur cavalerie, un passage chez Paul SCHOCKEMÖHLE près de Münster, au centre de l’Allemagne, constitue une expérience irremplaçable. Les cadences de travail sont élevées mais on peut y entrer comme cavalier légèrement rémunéré, logé nourri et blanchi dès l’âge de 16 ans …Environ 15 jeunes cavaliers venant du monde entier avec quelques mots d’anglais sont chapeautés par un cavalier plus expérimenté souvent de niveau international avec qui ils partagent un piquet quotidien d’une quinzaine de chevaux et ils participent aux concours pendant la saison. En plus de la formation équestre cette formule permet de voir en action la plus grosse écurie de compétition du monde et les méthodes de travail, de sélection, de préparation et de vente qui permettent de ne pas perdre d’argent avec les chevaux.

Sortant de ces écuries il restera à un futur cavalier professionnel à terminer sa formation par l’acquisition indispensable des permis poids lourds et d’une solide formation en gestion comptabilité s’il souhaite s’installer à son compte, ce qui semble indispensable s’il veut constituer un capital et se préserver des risques et usures du métier. Ces qualifications sont impératives avant toute installation car elles sont difficiles à acquérir après , faute de disponibilité.


Si le métier de cavalier professionnel ne peut s’envisager raisonnablement qu’à partir d’un bagage technique et d’un vécu en compétition importants, le métier d’enseignant semble beaucoup moins exigeant sur ces points et il demeure une possibilité pour la majeure partie des cavaliers amateurs qui veulent devenir professionnels du cheval.

Jadis peu recommandé, avec une durée de vie moyenne des enseignants estimée à 3 ans, le « monitorat » bénéficie aujourd’hui des efforts de Serge LECOMTE pour intégrer les centres équestres dans les activités agricoles et les rendre économiquement viables dans leur majorité. grâce à des exonérations fiscales nouvelles et à des aides agricoles à l’installation, dorénavant effectives.
Les formations actuelles permettent à un cavalier de club de 5eme catégorie d’obtenir un diplôme de moniteur en un an, et d’encadrer des compétitions de ce niveau en étant à peine plus performant que ses meilleurs élèves. Elles n’en demeurent pas moins insuffisantes pour durer dans le métier et pour s’y épanouir. La pratique personnelle d’une discipline olympique en compétition ou la progression dans la hiérarchie des qualifications équestres restent indispensables pour la crédibilité de l’enseignant, sa longévité professionnelle, et pour sa capacité à faire progresser ses élèves au- delà des activités récréatives. En fait on peut considérer que la formation idéale de l’enseignant ressemble en tous points à la formation du cavalier professionnel, la passion d’enseigner en plus !

Pour conclure les métiers de cavalier professionnel en CSO et d’enseignant sont aujourd’hui viables économiquement et socialement « convenables ». Ils semblent pourtant difficiles à pérenniser s’ils ne sont pas précédés par 5 à 6 années de formation dont le coût sera d’autant plus réduit que les bases d’une bonne équitation classique seront mises en place à partir de l’âge de 12-13 ans à travers la pratique de disciplines réellement formatrices comme le hunter et le dressage.
.
Je vous souhaite beaucoup de clairvoyance et de détermination dans votre démarche et surtout de rencontrer et de garder longtemps les bons interlocuteurs ou qu’ils se trouvent

Philippe POPPE.

:: Les commentaires des internautes ::

j.rosay venansault le 26/12/2007
je vous l'avez dit, j'ai des qeutions .enfin un site pour les cavaliers, eleveurs vendéens.La communication outils essenciel pour la construction. Ce site est une chance énorme pour tous ,passionés et amoureux des chevaux.M Philippe POPPE, vos textes sont trés clairs et preuves de connaissances.Je voudrais débattre sur quelques points.Il faut toujours une critique et une opposition pour avancer.premier débat. Les associatios d'eleveurs en vendée ne sont pas professionnels, et pourtant c'est le point de départ de tout.Il faudrait un emploi fixe à temps plein un employé parcourant la France et les salons pour vendre et promouvoir notre production équine. Deuxiéme débat " l'offre et la demande".En vendée il n'y a pas d'offre ( L'HIPOPOLE) proget né il y a plus de trente ans est signé BRAVO!. L'éfficacité c'est la productivité ,dans ce cas là c'est un raté.Est-il signé avec des plans qui datentt de trente ans ?.Sera-t'il moderne ou inadapté?. Nous sommes tous d'accord sur un point, il nuos faut un indoorrs , des infrastructues couvertes et modernes en avance sur son temps, pour y accueillie des concours l'hiver jusqu'au salon du cheval éventuellement ce serait une dynamique pour la vendée , n'oublions pas que nuos commençons les concours hippiques en mars et les arretons en septembre, soit une itérruption de 6 mois c'est beaucoup trop pour étre de véritables proffesionnels. Troixieme débat. Faire pucer son cheval, on nous prend encore pour des vaches a lait. Quand un particulier acheteras un cheval, il seras pucé c'est bien. Mais le premier maillon c'est le naisseur donc alui les charges. Quand on penses que l'éleveur de chevaux dans ces déclarations exemple(msa....) doit toujours cocher la casse caprins.C'est toujours l' eleveur qui fait des éfforts financiers mais il n'ai jamais pris en compte par l'administration Française. L'eleveur de chevaux est agriculteur qui ne touche jamais de primes de l'etat, mais il paye!!!!.


Cartron le 15/01/2008
Bonjours, je m'apelle Angélique et je suis en dernière année de Bac pro CGEA et je voudrais aprés mon bac devenir groom dans une écurie de cavalier professionnel.
Le problème (pour moi) c'est que je n'ai que le galop 5, mais en revanche j'ai soif de connaissance aussi bien à cheval qu'à pied!
Pensez-vous qu'il me serait possible d'être accepter malgré cela?
(j'ai également mon permis, je suis agées de 19 ans. Je détient mon BEPA production du cheval)
Je vous remercie


covadis le 20/01/2008
bonjour.
Demande conseils urgents .
Quel enseignement prendre pour faire cavaliére professionel ?
Quelle section ?
REPONSES URGENTES.


cavalier pro le 23/02/2008
salut , je suis francais et j abitai en vendee mes la je sui actuellemen o eta uni pour mon metier de cavalier car comme j ai plus le lire et ses vrais le metier de cavalier est tres dur a realiser en france donc j ai u la chance et on ma soliciter pour que je parte a san francisco pour que j exerse mon metier, la californie est le coin ideal pourcela !! j encourage tout seu et selle qui veul devenir cavalier a venir en californie car la o moin on vous pren o serieu pour se metier et je peu vous dir quil est tres viable et les cavalier francais son tres demender. a tres bientot et esiter pas a m anvoyer un mail si vous aver des question !!! yoann
Mon blog


BELMERE le 01/06/2008
bonjour à tous,
Je pratique l'équitation depuis maintenant 13 ans, et j'émerai poursuivre mes études dans le monde du cheval. Notamment devenir éleveuse de chevaux. Mais je ne sais pas exactement ce qu'il faut faire alors si quelqu'un peu me renseigner. Merci d'avance


taja le 08/10/2008
bonjour, j'aimerais devenir cavalière pro mais en france c'est pas facile. j'aimerais aller me former provisoirement en angleterre. avez vous une idée? merci d'avance


a.a le 15/01/2009
bonjour j'ai 12 ans et je tourne en offficiel club3 et j'aimerais vraiment devenir cavalierez pro mais le probleme c'est que je ne sui renseigner sur rien je ne trouve rien sur internet et je me dit que si sa ne marche pas je vais me retrouver a la rue et il fodrait deja surement que je soi a cheval en permanance donc aider moi svp merci .


Manon.T. le 30/01/2009
Bonjour, j'ai 14 ans, je dois passer prochainement mon Galop 5 ( il n'y a pas tellement de raisons pour que je ne l'aie pas ) et j'ai juste un petit problème : je suis certaine de vouloir travailler en contact avec les chevaux mais je ne sais pas quel métier choisir ! Ce qui m'intéresserait le plus, ce serait cavalier professionel ou une formation de cavalier d'entraînement de chevaux de courses, mais je ne sais pas quelles études il faut faire. Je me suis un peu renseignée sur l'école des courses hippiques de Cabriès mais il n'y a pas tellement d'informations sur le site. Je vous demande donc plus d'informations sur les formations nécéssaires pour accéder à ces métiers.
Merci d'avance !


CROUAIL le 08/02/2009
Excellent article, très clair et instructif. Je suis moi-même confrontée en tant que parent au même dilemme pour ma fille de 15 alors qu'elle est troisième et que nous vivons à l'ile Maurice. Elle passe son galop 5 dans quelques semaines et nous envisageons éventuellement un départ aux USA d'ici 1 an. Je souhaite connaître les centres les plus intéressants là-bas pour me renseigner et aider ma fille à poursuivre dans cette voie, sachant que l'école c'est pas son fort, que le BEPA et BP français etc ne destinent pas au métier de cavalier pro. et que nous sommes très enclin à nous expatrier. Par avance merci des renseignements que vous pourrez nous apporter.


quelqu'un !! le 27/03/2009
merci , vous m'avez aider à répondre à beaucoup de question , que je me posai sur le métier de cavalière professionnel .


angie le 26/06/2009
bonjour je vais sur mes 18 ans et je vais commencer l'équitation ou plutot j'essaye d'en parler à mes parents, avec le lycée nous avons pu monter à cheval pendant 1 semaine meme si au départ je n'avançais pas les derniers jours je galopais.j'aimerais devenir pro je sais qu'il faut passer des galop... mais est-il vraiment trop tard?? car je crois que j'ai un vrai contact avec les chevaux.....


Alice le 29/06/2009
Bonjour .
Moi j'ai 14 ans aussi est je suis passioner par les chevaux cela fait depuis mes 6 ans que j'en fait est je sais que c'est ma vrai passion .Je me suis poser des objectif comme quoi je voulait rentrer dans la garde républicaine un très beau métier . Cela fait 3 ans que je fait de la compétition et je trouve sa tellement passionnant . Mon 2 ème objectif et de faire la tourner des as dans 2 ans . Beaucoup de fille veulent devenir moniteur ou plus mais cela demande énormément de travail et surtout savoir bien monter .Être éleveur et d'autant plus difficile .Sachez que le rêve des jeunes filles changent d'année en année .


Anonyme le 20/08/2009
bonjour je m'appelle melissa
j'ai bientot 13 ans
et je rechécherais un lycée car
je voudrait devenir cavaliere proffesionnelle et je monte depuis toute petite et je fait des concours de cso.


Anonyme le 15/12/2009
mon fils a fait sa formation en alternance ,il a aujourd'hui 30 ans il a réussi ce qu'il voulait et maintenant ce présente son petit frèrequi veut faire un métier similaire:et bien il ira aussi dans un cfa ou au mieux à l'afasec.Bonne chance!!!


BURWOOD le 05/01/2010
Bonjour, je m'appelle Julia est je j'ai 14 ans. Je voudrai etre cavaliere professionnelle. J'ai deja mon galop 6 et je fais des competitions depuis que je monte a shetland. Je voudrai avoir des renseignement pour devenir cavaliere professionnelle, si je dois faire une ecole particuliere comme Paul Schockemohle? je suis trilangue. je parle francais, anglais, et allemand (un petit peu ) Quel chemin dois-je suivre pour realiser mon reve? Merci d'avance Coordialement Julia BURWOOD


vandelle marie le 22/01/2010
bonjours je souhaite aussi devenir cavalier pro et tout le monde me dit que le plus important c'est le bac donc je me suis tourner vers un futur bac es puis je me demandait si je pouvait faire une formation equine apres le bac pour devenir moniteur d'equitation et en meme temps cavalier pro car mes parents dise que si je tombe de cheval et que je ne peut plus remonter je n'aurait pas d'autre metier a part d'etre cavalier rpo pouvez vous me dire si je peut devenir cavalier pro memem si je fait un bac es puis je me tourne vers le cheval? je suis actuellement au college en 3 eme et je vais passez mon galop 5 merci pouvez vous me repondre par email sur gregefred@wanadoo.fr merci


Anonyme le 19/02/2010
bojour,
je souhaite rebondir sur le passage où vous dites que pour être un futur cavalier pro, il faut a l'âge de 16 ans être capable de faire des tours à 135 en compétition et de ce fait avoir les chevaux qui correspondent à ce niveau. Or, les cavaliers de cet âge sont au lycée et de ce fait ont beaucoup plus de mal a conjugués études et compétition surtout à ce niveau là. De plus des chevaux de 135 coûtent chers ( minimum 30 000€ pour des chevaux classé en 135) ce qui n'est pas accessible a tout le monde!!!
Hormis le niveau équestre, qui peut se le permettre??!!!


Manon le 24/02/2010
Bonjour, j'ai bientot 15ans, et je voudrai me renseigner car je voudrai devenir cavalier profesionnel et je viens de passer à cheval, je passe mon galop6 la semaine prochaine et je travaille mon 7, a passer très très prochainement, et mon prof veux me faire sortir en Amateur, je sort en concours depuis 2ans, actuellement je sort en Club2 complet, et PONAM D3/D2 en CSO. Et je ne sais pas du tout comment m'organiser car je sais que je devrai partir à l'étranger pour pouvoir réaliser se reve, mais je n'est aucune idée, de pays ou d'école possible. J'ai besoin de réponse et d'aide, très vite avant les inscriptions en lycée SVP !! Merci d'avance. ( mon email : m.a-91@hotmail.fr )


Clarret Maurane le 02/07/2010
Bonjour, je souhaite devenir cavalièrre professionnelle, mais ne sait pas du tout quelle demarche faut prendre, j'ai 13 ans pourlinstant jai mon galop 2 mais le 3 et le 4 je les pase dans pas longtemp et esque se serait possible une carrière dans l'équitation ? sans avoir forcement grande pratique ou grande conaissance mais en étant très motivée et surtout pasioné par les chevaux ou alors quel autres metiers pourrait mettre proposer dans ce millieu .


Plessis Clément le 13/09/2010
Bonjour,
J'aimerais devenir cavalier professionel.
J'ais 13ans, je possède le galop 7 et sort en concours amateur, je suis caotché par Philippe Marié.
Pouriais vous m'en apprendre un peup plus.
Merci d'avance.


Marie le 14/09/2010
Boujours j'ai 13 ans j'ai on galop 5 je gagne des compétion hunter et dressage et j'aimerais plus car etre cavaliere professionnelle de dressage ! Quel etude dois je faire pour sa ?


turmel le 15/03/2011
Bonjour
Je fait du cheval depuis que j'ai 8 ans je vais commencer les concours je me suis posé un objectif être cavalier professionnel mais je me pose encore beaucoup de question sur le métier sur quelle démarche prendre et comment faire pour être le meilleur des meilleur .


bentara le 22/03/2011
chère ami

je pense qu'il faut la laisser faire le métier qu'elle veut car ça doit être sa passion moi j'ai une soeur qui être cavalière ma mère êtais un peu inquiète alors je lui est dis que c'étais sa passion alors ma mère est partis a sa compétition et elle a été rassuré alors elle l'a laissé et aujourd'hui elle a gagné 12 trophés
http://bentara.ines@.centerblog.net


Anonyme le 31/01/2012
Bonjour,
J'ai 15 ans et j'aimerais devenir cavalière professionnelle, j'ai mon galop 7. Pour l'instant j’enchaîne des parcours de cso de 1m à 1M10 avec des chevaux de 4 à 6 ans. Mes parents ont un élevage de chevaux et s'est moi qui les débute en compétition. Cette année j'aurai surement la possibilité de sortir en cycle lybre avec un 4 ans et jusqu'en amateur 2 avec une jument de 6 ans par Flipper d'Elle et 2 juments de 7 ans par Double d'Elle et Caloubet du Rouet. Pensez-vous qu'en continuant ainsi je puisse devenir cavalière pro ???


Louvet le 01/02/2012
Bonjour je m'appelle Lénaic j'ai 14 ans , j'ai mon galop 7 , je monte depuis que j'ai 4 ans , j'aimerais vraiment devenir Cavalière professionnelle , malheureuseument ma mère ne croit pas beaucoup en moi et me conseille autre chose alors que c'est vraiment ce que je veux faire , je suis passionnée , je sais que c'est tres compliqué je suis prete à m'engager dedans .
Cela me décourage quand je me dis que je n'ai pas beaucoup de sous et qu' aucune personne de ma famiille travaille dedans alors que cela fait partie des choses qui nous lancent dans ce metier .
J'ai déja travaillé 1 an dans un club cela m'a beaucoup motivée , mes professeurs d'équitation croyaient beaucoup en moi , mais j'ai dû cesser de les voir parce que j'ai déménagé du coup je me retrouve seule car je n'ai pas retrouvé le meme style de club et que personne ne me pousse dans cette filière .
S'il vous plait voulez bous bien m'aider j'en ai vraiment besoin ?
Merci cordiallement


Anonyme le 19/02/2012
pour lenaic tu as eus beaucoup de chance pendant un an pourquoi pas retourner monter chez eux si ils sont pas trop loin?


Célia le 06/05/2012
Bonjour, j'ai 11 ans et je voudrais faire cavalière professionnelle et je ne trouve pas d'école specialisé dans le Calvados Ou dans les allentours donc je voulais savoir si il y a des écoles dans ce domaine pour m'orienter.
PS: Désolé pour les fautes d'orthographe!!!


franceschini le 11/12/2012
Bonjour, j'ai 14 ans, je fais de l’Équitation que depuis 1 an mais je suis décidée a travaillée avec les cheveux plus exactement monitrice ou bien enseignante je sais pas trop encore. Je voulais avoir des renseignement sur le métier de monitrice, le salaire, les vacances, les horaires.. et savoir la différence avec enseignante !


HENRY le 15/12/2012
Bonjour j'ai 12 ans et demi (et 2 mois) et je rêve de devenir cavalière professionnelle plus exactement pour aller au jeux olympique. J'aimerais y aller dans 5ans mais je ne sais pas à partir de quel âge je peux aller au jeux olympique d'équitation (merci de répondre s'il vous plait à cette question) je suis dans l'équitation depuis deux ans j'adore ses mon rêve mes parents me disent d'avoir fait ta scolarité juste qu'au bac après fait tes études et garde l'équitation en loisirs mais je ne veux pas je veux en faire mon métier. S'il vous plait aidez moi merci. CH